Poules

Débuter dans l’élevage de poules

1 Etole2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 avis, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Le printemps arrive et vous souhaitez mettre en place un poulailler pour élever des poules dans votre jardin. Voici toutes les informations à connaitre avant de franchir le pas.

Pouvez-vous accueillir des poules ?

Poules élevées en plein air
Poules élevées en plein air

Terrain

Les poules ont besoin d’un minimum de terrain pour pouvoir être heureuses et en bonne santé. Il faut prévoir au minimum 10m2 de terrain par poules (20m2 dans l’idéal) et un peu moins pour des poules naines.

En effet, les poules ont besoins de verdure en complément de l’alimentation que vous leur donnerez. L’herbe est donc indispensable pour le bien-être des poules.

Si vous laissez vos poules dans un espace trop restreint dans votre jardin, les poules risquent d’avoir très vite des carences et la promiscuité peut favoriser les maladies et le picage entre les poules.

Législation et interdiction

L’élevage de poules est possible pour les particuliers s’il se limite à une consommation personnelle (viande et oeufs). Vous pouvez bien entendu donner des oeufs à votre famille ou encore vos voisins.

Si vous comptez avoir plus de 50 volailles sur une période de 30 jours, vous devrez déclarer votre élevage. Vous serez considéré comme éleveur professionnel et devrez respecter la législation industriel. A savoir qu’une poule compte comme un animal, un canard comme 2, une oie comme 3…

En zone urbaine, il est fréquent que les mairies aient publié un arrêté municipal visant à encadrer l’installation d’un poulailler. Notamment si vous avez prévu d’avoir un ou plusieurs coqs.

De plus si vous êtes en copropriété, il se peut que des restrictions soient présentent dans le règlement de copropriété.

Si vous décider de construire ou d’acheter un poulailler, si celui-ci fait plus de 5 m2, vous devrez demander une autorisation à la mairie. S’il fait plus de 20 m2, il vous faudra un permis de construire.

Pour un élevage familial, aucune distance avec le voisinage n’est à respecter. Mais il ne faut pas que le poulailler génère une nuisance sonore ou olfactive pour les voisins. Il faut donc bien se renseigner sur les types de poules et surtout prévoir de nettoyer régulièrement votre poulailler.

Aurez-vous le temps d’assurer l’entretien du poulailler ?

Poulailler en bois
Poulailler en bois

Les poules sont des animaux autonomes. Il faut cependant qu’elles aient à disposition de l’eau propre et de la nourriture.

Il faut donc régulièrement changer l’eau mais aussi surveiller que le mangeoire n’est pas vide.

Il faut mettre les poules à l’abri des prédateurs la nuit. c’est-à-dire fermer le poulailler à la tombée de la nuit ou l’ouvrir au lever du soleil. Heureusement, il existe des systèmes automatiques que vous pourrez mettre en place pour avoir une ouverture et fermeture automatique de la porte du poulailler.

Si vous vous absentez un weekend, vous pouvez laisser les poules seules à condition que vous ayez mis en place un système automatique d’ouverture et de fermeture des portes.

Si vous vous absentez une semaine, il faut faire appel à des voisins ou de la famille pour qu’ils puissent vérifier que les poules ne manquent de rien et aussi de ramasser les oeufs.

Il faut prévoir une fois par semaine de changer la litière des poules. Enfin, un nettoyage complet de poulailler est préconisé deux fois par an.

Quel budget prévoir

Il faut prévoir au départ un certain budget pour installer un poulailler, clôturer l’enclos, acheter les accessoires mangeoires, abreuvoir, système de porte automatique pour poulailler, soins…

Vous trouverez de nombreux tutoriels sur internet pour faire votre poulailler à moindre coût si vous n’avez pas le budget pour acheter un poulailler. Nous vous conseillons aussi le livre suivant où vous trouverez des modèles de poulaillers à construire :

Une fois votre poulailler en place, il faut compter un budget d’environ 10 euros par mois pour nourrir 2 à 3 poules.

Le budget va dépendre de l’espace herbeux qu’elles auront à leur disposition et aussi des restes de nourritures que vous pouvez leur fournir. Plus les poules ont de l’espace et moins elles mangeront de graines. En effets elles compléteront leur alimentation avec de l’herbe des insectes…

Il faut en plus prévoir l’achat de paille pour la litière, de foin pour le pondoir.

Oeufs

Enfin il faut aussi prévoir les soins préventifs à apporter à vos poules et éventuellement des frais de vétérinaires. Mais les poules tombent rarement malades lorsqu’elles vivent dans de bonnes conditions.

En contrepartie, vous pourrez profiter de beaux oeufs frais et d’une bonne compagnie 🙂

Combien de poules pour mon élevage ?

Pour débuter, je vous conseillerai de commencer avec un petit élevage de 2 à 3 poules. 2 poules sont suffisantes pour alimenter en oeufs une famille de 4 personnes. Il ne faut pas prendre une poule toute seule, les poules sont sociales et vivent en groupe. Une seule poule s’ennuierait.

Et le coq ?

Il faut compter 7 poules pour un coq afin d’éviter qu’il épuise celles-ci. Le nombre dépend bien entendu de la race et de l’âge du coq.

Coq Goulois
Coq Gaulois

En raison de la nuisance sonore qu’il produit, vous pouvez opter pour un coq si votre poulailler n’est pas trop proche du voisinage et comme vu plus haut s’il n’y a pas de réglementation interdisant d’avoir un coq dans votre ville ou village.

A noter que pour avoir des oeufs, il n’est pas nécessaire d’avoir un coq. Le coq permet de féconder les oeufs.

Quelles races de poules choisir ?

Choisir ses poules est une étape importante. En effet les poules ont une espérance de vie entre 8 et 10 ans et il faut donc faire le bon choix au départ.

Source de l’image : pasja1000 de Pixabay 

Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver dans les différentes variétés de poules existantes.

Poules pondeuses fermières, poules d’ornement, poules naines.. Lesquelles choisir !?

Cet article va permettre de vous aiguiller vers des choix pouvant correspondre à votre besoin et vos objectifs.

Je vais vous présenter les différents types de poules existantes.

Quel est votre objectif ?

Voici une liste d’objectifs qui vous poussent sans doute à l’élevage de poule

  • Recycler mes déchets
  • Maximiser la production d’oeufs,
  • Avoir un animal de compagnie
  • Avoir une poule décorative et originale
  • Avoir des oeufs originaux
  • Faire des concours
  • Manger mes poules

Cette liste n’est certainement pas exhaustive, mais elle va permettre de vous orienter dans les choix de vos futures poules.

Quelle est la taille de votre terrain ?

Si vous avez un petit terrain d’une cinquantaine de mettre carré, optez pour des poules naines. Elles ont besoin de moins d’espace et surtout grattent moins la terre. Si vous optez pour des poules fermières de grande taille, votre gazon se transformera vite en un champ de boue.

Quelle est la hauteur de votre clôture ?

Toutes les poules volent, mais certaines arrivent à voler au-dessus d’une clôture de 2 mètres. En général les races légères et les races naines volent très bien.

Mais vous avez des races qui ne volent pas du tout comme la poule de Soie.

Poules pondeuses fermières

Poule rousse
Source de l’image : Brianna Santellan de Unsplash

On évoque ici les poules de grande taille qui ont une très bonne capacité de ponte annuel. Ces poules sont réputées pour pondre un nombre important d’oeufs par an (jusqu’à 250 oeufs par an). Elles sont faciles à trouver chez la plupart des éleveurs ou dans les magasins spécialisés et sont peu onéreuses (une dizaine d’euros).

Les poules pondeuses les plus connues sont la Poule Rousse, la Gâtinaise, la Vorceck, la Sussex, la Gournay, ou encore la Marans réputée pour ses oeufs de couleurs chocolats.

Ces poules sont en général assez rustiques et il n’est pas toujours évident de les approcher.

Poule de chair

Je ne suis pas un spécialiste puisque je ne consomme pas mes poules, mais vous avez des races réputées pour leur chair, comme La bresse-Gouloise, La Cou-nu du Forez, L’opington, la Faverolles, la Houdan.

En générale, les poules pondeuses fermières sont également consommables.

Poules d’ornement

Poule de Soie
Source de l’image : Franck Barske de Pixabay

Les poules d’ornement sont en général de poules de petite taille, voire des poules naines. Elles sont réputées pour leur beauté et leur originalité. En revanche elles pondent moins d’oeufs que les poules pondeuses.

Elles sont plus onéreuses que les poules pondeuses, il faut compter un budget de 20 à 50 euros.

On peut citer comme poules d’ornement, la poule de Soie, ou encore la Bantan de Pékin. Ces deux poules sont très calmes volent très peu et se comportent très bien avec les enfants. De plus il est facile de les approcher.

Poules naines

On trouve de plus en plus de variété de poules naines. En effet, elles sont demandées chez les particuliers. La taille de leurs oeufs est proportionnelle à leur taille et donc de petit calibre.

On trouve à la fois des poules d’ornement, mais aussi des versions naines des poules pondeuses fermières qui pondent autant d’oeufs que les grandes, mais de petites tailles.

Mixer les poules

Source de l’image : Michael Anfang de Unsplash

Il est possible d’élever différentes races de poules. Attention cependant à sélectionner des races ayant un caractère similaire pour éviter les conflits.

Par exemple, les poules Pékin et Soie s’associent très bien ensemble.

Pour rappel, votre élevage doit comporter au moins deux poules. Une poule toute seule sera malheureuse.

[all4affiliates id=”644″ title=”Alimentation poule pondeuse”]